[CLAIRE BASLER Peinture 001]
[CLAIRE BASLER Dessin 001]
[CLAIRE BASLER Peintures Murales]
[CLAIRE BASLER Barbotines & Textiles]
[CLAIRE BASLER Portrait]
[CLAIRE BASLER Presse]
[CLAIRE BASLER Atelier Maison 1]
[CLAIRE BASLER Actualité]
[CLAIRE BASLER Contact]
[]
[]

PEINTURES

PAINTINGS

DESSINS

DRAWINGS

PEINTURES MURALES

MURAL PAINTINGS

BARBOTINES & TEXTILES

BARBOTINES & FABRICS

PORTRAIT

PROFILE

PRESSE

PRESS

ATELIER MAISON

HOME WORKSHOP

ACTUALITÉ & GALERIES

EVENTS & GALLERIES

CONTACT

VOIR PHOTOS

VOIR PHOTOS

LES PEINTURES MURALES

LE MUR EXTÉRIEUR, CELUI DE LA RUE A PRIS SES LETTRES DE NOBLESSE, IL EST AUJOURD’HUI ŒUVRE D’ART, POUR QUELLES RAISONS CELUI DE L’INTÉRIEUR, CELUI DE LA MAISON NE LE SERAIT-IL PLUS ?

IL EST PEINT DE CETTE SORTE DE MATIÈRE OÙ QUELQUE CHOSE DE PLUS ET D’INDÉFINISSABLE FORCE L’ÉMOTION.

JE VOUDRAIS SÉPARER LA NOTION DU « DÉCORATIF DANS L’ART » DE « L’ART DÉCORATIF ».

CE N’EST PAS JOUER SUR LES MOTS, CE SONT PLUTÔT LES MOTS QUI SE JOUENT DE NOUS. NOUS CHERCHONS JUSTE À CLASSER POUR COMMUNIQUER ET PARTAGER, PAS POUR MINIMISER UN DOMAINE OU L’AUTRE.

L’ART DÉCORATIF MÉRITE BIEN SON GRAND « A »

LE DÉCORATIF DANS L’ART MÉRITE BIEN SON GRAND « D ».

MES PIÈCES PEINTES AFFIRMENT LE DÉCORATIF. LE TERME NE DOIT PLUS ÊTRE UN MOT PÂLE ET TIMIDE SOUFFRANT DE SE VÊTIR DE RÊVE. IL SE MOQUE D’UNE NUDITÉ IMPOSÉE À NOS MURS PAR LES HUMEURS DE L’ÉPOQUE.

LE CONCEPT TRAUMATISANT DE L’ŒUVRE MAGNIFIÉE DANS SA MISE EN SCÈNE PROVOCATRICE ET ISOLÉE N’EST PAS POUR MOI.

JE PRÉFÈRE LES PAQUERETTES, LES TENDRES ET PASSIONNÉS PAVOTS, LA FRAGILITÉ, LA BRISE ET LE VENT, LA GRÂCE ET LA DOUCEUR, QUI N’ONT PAS MOINS DE FORCE ET DE VOLONTÉ.

JE PRÉFÈRE L’INSCRIPTION DANS LE QUOTIDIEN. LE VIVANT.